Quelle est la consommation électrique d’une serre connectée ? La société myfood a développé des serres intelligentes qui peuvent suivre et optimiser en continu les cultures, et qui utilisent de l’énergie en continu.

L’électricité suit une courbe d’augmentation continue depuis 15 ans, de l’ordre de 3% par an. Dans la dernière année, cette hausse a connu un pic, tant et si bien que le gouvernement de Jean Castex a fait passer un amendement en février 2022 pour plafonner la hausse à 4%. Sans lui, elle aurait sûrement grimpé de plus de 10%.

Alors, dans ce contexte d’approvisionnement énergétique tendu et d’augmentation des prix, une serre intelligente est-elle énergivore ? Que doit-on s’attendre à débourser ? Analyse.

serre en verre dans un jardin

Une solution innovante pour cultiver ses fruits et légumes

Cultiver des fruits et des légumes toute l’année dans une serre de culture, c’est possible et cela consomme très peu d’énergie.

Pour tendre toujours plus vers l’autonomie alimentaire, l’entreprise myfood propose une solution innovante et économe en énergie : une serre connectée et pilotable à distance, qui fonctionne en aquaponie et en permaculture.

Ce mode de production alternatif a une consommation d’énergie limitée. De plus, il respecte l’environnement car il permet de cultiver directement chez soi avec très peu d’eau (90% d’économies par rapport à un potager classique).

Qu’il s’agisse d’une grande serre de 22 m2 ou d’une petite de 3,5 m2, découvrons ensemble ce que consomment ces serres intelligentes et écologiques.

Quelle est la consommation électrique des différents équipements ?

Pour fonctionner, la serre a besoin d’une alimentation électrique de 230V et de 50Hz. Sa consommation annuelle est inférieure à 70W si elle n’est pas équipée de panneaux solaires.

Si elle l’est, la consommation sera de 0W, car l’énergie utilisée proviendra entièrement des rayons de soleil.

Les serres sont équipées de bassins aquaponiques et de tours de culture verticales. Ces dernières sont reliées à une pompe immergée qui fait circuler les nutriments dans les tours de culture. Ce système est en marche continuellement, ainsi on a recours à un courant continu nécessitant 70W.

Les résistantes chauffantes des bassins des poissons

Pour maintenir une température optimale pour les poissons dans les bassins, ces derniers sont équipés de résistances chauffantes dont la puissance nominale est de 600W maximum.

Ils doivent être utilisés environ 12h par jour en période froide. Les résistances chauffantes permettront de maintenir les poissons dans une eau à la bonne température ; ils pourront ainsi contribuer au bon développement des végétaux dans les tours de culture.

Le kit LED qui illumine les plantes en basse saison

Les serres disposent d’un kit LED horticole pour éclairer les cultures. Cela garantit un rendement optimal, même en basse saison. Positionné face et au-dessus des fruits et légumes, le kit LED est actif 8 heures par jour en hiver (il n’est pas forcément actif en été) et consomme de 200 à 600 W. Cette variation s’explique par le fait que la luminosité ambiante est prise en compte par le kit.

kit led serre plantes

Le poêle à pellets qui maintient la serre hors gel

En guise de chauffage, les serres sont équipées de poêle à pellets. En effet, dans les régions les plus froides, il est nécessaire d’installer ce genre de chauffage afin de maintenir les cultures en hors-gel. Ce poêle est à activer 2 heures par jour et il consomme 300W à l’allumage (donc pendant quelques minutes) puis 70W le reste du temps.

poêle à pellets dans une serre avec plantes

La connectique et le centre d’intelligence artificielle

L’atout principal de ces serres est leur connectivité. Et pas n’importe laquelle ! Les serres sont connectées de manière économique et écologique grâce à des envois de quelques octets de données : c’est l’équivalent d’un SMS toutes les 30 minutes.

En somme, les serres de culture fonctionnent globalement en autonomie. Elles nécessitent l’installation de plusieurs équipements, mais ceux-ci ne fonctionnent pas tous en continu. La consommation électrique d’une serre est donc économe ; ce qui permet de lutter contre le gaspillage des énergies et des ressources.

Une solution qui réduit la dette carbone des productions de légumes

Pourquoi la basse consommation en énergies et en eau, ainsi que le fait de produire ses fruits et légumes à l’endroit où on les consomme sont-ils aussi importants dans la lutte contre le réchauffement climatique ?

La production conventionnelle de fruits et légumes amène plusieurs impacts environnementaux, dont l’émission de CO2. 

Ces émissions sont dues au mode de production, au transport et à la conservation des denrées. L’agriculture est le deuxième poste d’émissions de gaz à effets de serre de la France (19 % du total national et 85 MtCO2 eq. émis en 2019).

Par une production ultra-locale et ultra-fraîche, les serres de culture connectées et leurs équipements économes compensent progressivement leur dette carbone sur leur cycle de vie (consommation énergétique marginale, moins de déplacements véhiculés (notamment en poids lourds et sur de longues distances), moins de déchets alimentaires, etc.). 

Chaque année, 400kg de CO2 sont donc au minimum économisés par la production de fruits et légumes dans une serre de culture innovante. 

Alors, la serre connectée vous intéresse ? 

Rendez-vous sur le site de myfood pour découvrir la serre City (pour les balcons et terrasses) et la serre Family (pour les terrasses et jardins). 

Catégories : Équipement

Tristan

Pris de passion par de nombreuses thématiques et notamment, l'énergie, les aides et le bricolage, j'ai souhaité mettre en valeur sur ce blog des thématiques qui m'intéressent et sont particulièrement utiles. J'essaye de publier régulièrement pour fournir des informations et mon point de vue sur les choses.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.