Ceux qui pratiquent l’agriculture naturelle savent à quel point il est important de conserver la biodiversité qui caractérise les lieux naturels au sein de son jardin. La diversité en ce sens est synonyme de stabilité : la présence de nombreux éléments se traduit par de multiples ressources face à l’inattendu.

Parmi ces ressources, les insectes jouent un rôle important, qui peut être utile pour l’équilibre du jardin et aider les cultures à la fois comme pollinisateurs et comme prédateurs d’autres parasites. Le cultivateur doit donc en prendre soin et essayer de les attirer au jardin.

Je peux rappeler en plaçant quelques plantes, en particulier des fleurs , parmi les cultures . Pour les inviter à rester, on peut aussi décider de construire un « Bug’s Hotel« , ou une petite maison qui leur sert d’abri.

Biodiversité : se défendre des insectes avec des insectes

Les insectes utiles sont, comme on dit, une grande ressource à réintroduire dans le jardin. Pour le dire, je pars de mon expérience horticole l’année dernière. Dans la région vallonnée du Frioul-Vénétie Julienne, où j’habite, il y a eu une grande infestation de punaises de lit l’été dernier . Ces insectes ont causé de gros dégâts à toutes les cultures, y compris mon petit jardin.

Les principales choses que j’ai remarquées étaient deux. La première est que les punaises de lit se concentrent sur certaines espèces de plantes, même de manière très intense, faisant de gros dégâts, mais moins sur d’autres. Dans mon cas, les récoltes de haricots verts et de pommes de terre ont été presque totalement perdues mais les autres ont été en grande partie conservées (tomates, poivrons, aubergines, courgettes, maïs et radicchio). Cela nous suggère une fois de plus à quel point la diversification de la récolte est importante.

L’autre chose qui m’a frappé, c’est ce que faisaient les guêpes. Dans mon jardin il y en a beaucoup, le matin suivant l’arrosage du jardin j’en ai trouvé beaucoup en train de voler. Il est clair qu’ils étaient là pour boire mais j’ai remarqué qu’ils étaient friands de petits insectes : de temps en temps ils passaient sur un insecte, l’attrapaient et l’emportaient en volant. Les guêpes étaient une alliée inattendue dans le combat de l’année dernière que j’ai combattu seul, avec un seau, en allant enlever les parasites manuellement le matin.

Cette histoire pour dire que les insectes peuvent être la cause de certains problèmes dans le jardin mais aussi la solution. L’important est qu’il en existe plusieurs types, de sorte qu’aucun ne puisse prévaloir. Il y a des gens qui sont repoussés par les insectes et peuvent trouver cette méthode dégoûtante. Je suis désolé pour eux mais c’est un problème que quiconque veut faire de l’agriculture naturelle doit surmonter. Vous pouvez toujours demander l’aide d’un bricoleur pro‘ !

Comment construire l’hôtel des insectes

Voyons donc comment construire un « Bug’s Hotel » pour le potager naturel, c’est-à-dire la maison des insectes utiles. Je crois que dans un bon système agricole naturel il n’y a pas besoin d’en construire un : les insectes savent prendre soin d’eux-mêmes, et peuvent vivre dans des haies, des buissons ou bien d’autres abris déjà présents dans l’environnement. Lorsque le jardin est situé en ville ou dans des zones où l’homme a fortement transformé (et malheureusement cimenté) le paysage, les insectes peuvent avoir plus de mal et décider d’émigrer. Dans ces cas, notre petite maison pourrait être une incitation à rester.

Une maison pour les insectes

En tout cas, il est toujours intéressant d’expérimenter et je m’intéresse à observer l’efficacité de cette construction pour rétablir les équilibres naturels, notamment :

  • Si et à quelle vitesse il sera habité.
  • De quelle espèce d’insectes.
  • L’interaction des espèces présentes avec le jardin (pollinisation et défense contre les ravageurs)

Ceci avec une méthode strictement non scientifique.

Habituellement, ces constructions sont faites pour attirer certains insectes « utiles », souvent ce sont des pollinisateurs ou des prédateurs des insectes qui attaquent les plantes. Certains d’entre eux, comme les guêpes, les abeilles solitaires, les araignées, les coccinelles, les ciseaux, les scorpions, se réfugient dans les crevasses ou les fissures entre les pierres et le bois. D’où l’idée d’imiter ce qui se passe dans la nature et de créer un environnement adapté pour les accueillir.

Comment construire l’hôtel des insectes

Sur le web on peut trouver de nombreux exemples de maisons à insectes, il suffit d’écrire « hôtel à insectes » ou « hôtel à insectes » dans les moteurs de recherche. La réalisation peut être très simple ou plus complexe et efficace, il n’y a pas de limites. La créativité peut être laissée libre en ce qui concerne les matériaux à utiliser, créant également des structures artistiques.

Ceux qui ont un potager dans le jardin peuvent donc donner une valeur esthétique à la maison. Enfin, cela peut être une possibilité de recycler des matériaux recyclés, dans mon cas des morceaux de bois qui seraient autrement jetés dans le poêle.

Pour ma maison, j’ai d’abord construit une structure extérieure en forme de panier, en utilisant la palette qui contenait le bois. Avec une perceuse et une scie à métaux, j’ai essayé de faire de mon mieux, même si je n’ai jamais essayé d’autres travaux de menuiserie. Ensuite, j’ai équipé le panier d’un toit pour garder l’environnement au sec.

La façon dont cette structure interne est faite n’est pas importante, ni sa taille. Pour construire votre hôtel à insectes, vous devez faire une structure qui a au moins deux murs et un toit, où les différents matériaux seront ensuite insérés.

Ma prochaine étape consistait à préparer tous les matériaux qui constitueront la vraie maison de nos petits alliés. Voici quelques idées :

  • Attaches de bâtons . J’ai ramassé quelques brindilles, il résultait de la taille d’hiver et les ai attachées avec du raphia.
  • Morceaux de bois percés .
  • Bretelles en bambou . Ce matériau en particulier s’y prête très bien car il est déjà creux et complètement aveugle.
  • Pots en argile remplis de matières végétales séchées, en particulier de paille, de sciure de bois, d’écorce et de feuilles .
  • Pierres de différentes tailles.

Ce n’est pas un hasard si lors de la construction d’abris pour insectes utiles, différentes choses sont insérées : des fissures de différentes formes et tailles et différents matériaux peuvent attirer différents types d’insectes. Ainsi, même l’utilisation de différents types de matériaux pourrait contribuer à créer de la biodiversité.

Positionnement de la maison

J’ai placé la petite maison dans le potager, contre un mur en position centrale, et j’ai commencé à empiler les matériaux les uns sur les autres, en plaçant les plus lourds à la base du bâtiment. Comme vous pouvez le voir sur la photo, je n’ai pas complètement rempli l’espace : c’est le résultat momentané. Je remplirai la maison jusqu’au sommet du toit avec les matériaux qui resteront car je vais utiliser des matériaux recyclés.

Enfin, lorsque la saison chaude viendra, il conviendra de recouvrir la façade de la maison pour que les oiseaux ne puissent pas se régaler grâce à notre travail. Aussi parce que les insectes n’aimeraient pas que les criques soient orientées plein sud en plein soleil.

Maintenant, j’attends l’été pour voir ce qui se passe. Il m’est arrivé de voir des hôtels Bug’s dans d’autres jardins qui n’étaient pas très populaires, mais qui ont été construits récemment.

Je pense que c’est un type d’installation qui a besoin de temps pour être habité, peut-être qu’il faut qu’il vieillisse un peu et qu’il s’intègre dans l’environnement avant de pouvoir attirer nos petits amis.

Peut-être qu’après cette expérience vous souhaitez construire vos propres panneaux solaires ?

En attendant je mets quelques vidéos de collègues :

Catégories : Bricolage

Tristan

Pris de passion par de nombreuses thématiques et notamment, l'énergie, les aides et le bricolage, j'ai souhaité mettre en valeur sur ce blog des thématiques qui m'intéressent et sont particulièrement utiles. J'essaye de publier régulièrement pour fournir des informations et mon point de vue sur les choses.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *