Votre projet est d’investir dans une forêt et de profiter de son cadre dépaysant. C’est aussi un mode d’investissement pouvant vous générer des revenus. 

Mais comment exploiter son terrain forestier en toute conformité ? Nous vous apportons notre éclairage dans cet article. 

Forêt avec un lever de soleil

Acheter un terrain forestier

Nous vous recommandons de vous faire accompagner par des professionnels dans vos démarches.

Pour acquérir ce placement à fort potentiel, vous pouvez vous diriger vers : 

  • Des notaires spécialisés en immobilier rural 
  • Le syndicat des propriétaires forestiers 
  • Les experts forestiers de votre région 
  • Des sites web spécialisée comme www.ma-propriete-forestiere.fr qui propose de nombreux bois et forêts dans toute la France sur son portail d’annonces immobilières rurales.

A savoir : En achetant une propriété forestière, vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux importants (comme l’abattement sur l’Impôt sur la Fortune Immobilière ou sur les Droits de succession). Vous devrez toutefois souscrire à Plan de Gestion pour en bénéficier. Une fois encore, l’accompagnement par des professionnels du milieu forestier est nécessaire pour prendre les bonnes décisions.
L’investissement forestier vous permet également de percevoir des revenus que ce soit par l’exploitation de votre forêt ou par l’exploitation (ou la location) du droit de chasse.

Les règlementations pour construire en forêt

Vous pouvez tout à fait acquérir un terrain forestier avec une habitation déjà construite dessus pour en faire votre résidence principale ou secondaire. 

En revanche, il est interdit de construire un habitat permanent (habitation occupée plus de 8 mois dans l’année) sur un terrain boisé.

Cependant, d’autres solutions existent comme des habitats alternatifs : Ils nécessitent une autorisation par la mairie, doivent être démontables et transportables facilement, ne pas avoir de fondation et être autonome en eau et en énergie. 

Entre la roulotte, la yourte, le tipi, le mobil home… de nombreux choix s’offrent à vous pour faire de votre projet une réalité. 

L’obtention d’un permis de construire pour sa propriété forestière

Une simple déclaration à la mairie suffit pour créer un habitat alternatif d’une superficie inférieure à 40m². En revanche, pour les habitats ayant plus de 40m² en surface de plancher, il est nécessaire d’obtenir un permis de construire. 

Pour cela, c’est la mairie de la ville ou de la commune où sera construit votre futur habitat qui est concernée. Elle disposera d’un délai de 2 mois pour examiner votre requête. Elle portera une attention particulière aux règles d’urbanisme, au respect de l’environnement, aux hauteurs et aux matériaux employés par exemple. 

Renseignez-vous auprès des services d’urbanisme avant de procéder à votre achat car les mairies ont généralement une approche très restrictive sur la possibilité de construire une maison (même alternatif et d’une superficie inférieure à 40m²).

 
Notre conseil : Ne pensez pas que personne ne remarquera les constructions ou les modifications que vous allez apporter à votre propriété. Bien que la forêt vous apporte une grande tranquillité, elle est aussi fréquentée par des marcheurs, joggeurs, chasseurs ou gardes forestiers qui pourront dénoncer vos travaux. Le fait de ne pas déclarer votre construction constitue une infraction au code de l’urbanisme et vous expose à une amende pouvant aller de 1 200 euros jusqu’à 6 000 euros par m².

Mère se baladant en forêt avec ses jeunes enfants

Assurer sa forêt 

Les risques climatiques les plus fréquents sont assurables, tels que les tempêtes, la grêle, ou les sècheresses prolongées. Les incendies sont également un risque pour lesquels il est possible de s’assurer.

Cependant, les risques phytosanitaires (champignons, insectes, …), quant à eux, constituent des risques pour lesquels il n’est pas possible à ce jour de s’assurer.

Il est donc conseillé de diversifier les essences présentes dans votre domaine forestier ou d’acquérir plusieurs bois différents. 

L’achat de parts d’un Groupement Forestier (SCI de type particulier pour les forêts) est un moyen, par la mutualisation de l’investissement, de réduire les risques et d’investir dans une forêt avec un apport financier plus faible.

Ce qu’il faut retenir ! 

Investir dans une propriété forestière est une idée séduisante en raison de tous ses avantages (la rentabilité, le cadre fiscal, son cadre dépaysant, …).

Si vous souhaitez y établir votre résidence principale, nous vous conseillons d’acheter un domaine forestier comprenant déjà une maison d’habitation.  

Si vous faites le choix d’opter pour un habitat alternatif, renseignez-vous auprès du Plan Local d’Urbanisme de votre commune pour demander les autorisations nécessaires. 

Outre le choix d’annonces forestières que vous pouvez trouver sur www.ma-propriete.fr, ce portail vous apporte également des informations utiles à un achat dans le milieu forestier sur son blog.

Catégories : Immobilier

Tristan

Pris de passion par de nombreuses thématiques et notamment, l'énergie, les aides et le bricolage, j'ai souhaité mettre en valeur sur ce blog des thématiques qui m'intéressent et sont particulièrement utiles. J'essaye de publier régulièrement pour fournir des informations et mon point de vue sur les choses.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *