Une offre d’achat vous permet de vous porter acquéreur d’un bien immobilier. Ce document qui doit être écrit et qui doit stipuler les conditions de votre achat est une étape importante dans votre parcours d’acquéreur. En effet, les conditions que vous allez préciser dans votre offre permettront au vendeur de la juger et plus tard au notaire de rédiger la promesse de vente. Nous allons voir dans cet article quand et comment faire une offre d’achat immobilier.

Quand faire une offre d’achat ?

Vous avez visité un bien immobilier et celui-ci vous plaît énormément ? S’il est dans vos moyens alors c’est surement le bon moment pour commencer les négociations et faire une offre d’achat.

Pour être sûr de votre choix, vous pouvez demander les documents obligatoires attachés au logement. Par exemple, le DDT (dossier de diagnostic technique) pourra vous être utile pour comprendre l’état et l’environnement d’un bien immobilier, que ce soit une maison ou un appartement.

Si votre offre est acceptée, vous vous engagez à signer un avant-contrat de vente, la promesse. Donc une offre d’achat doit se faire uniquement si vous souhaitez réellement acheter le bien immobilier.

À la suite de la signature de l’avant-contrat de vente, une promesse ou un compromis de vente, alors vous aurez un délai légal de rétractation de 10 jours.

signature-achat-contrat

Bon à savoir :

En cas de prêt immobilier, assurez-vous d’obtenir une simulation de prêt solide avant de faire une offre d’achat. Ainsi, vous connaîtrez votre capacité d’emprunt et votre offre pourra rapidement être accompagné de réelles garanties.

Si vous possédez un bien immobilier que vous souhaitez vendre avant cet achat, assurez-vous de l’avoir mis en vente avant de faire une offre ou d’avoir signé une promesse de vente. Cela vous permettra d’inclure une clause suspensive de vente ou de crédit relais dans votre offre d’achat puis dans votre promesse.

Comme nous l’explique Quentin du Cabinet MTC Immobilier et Patrimoine de Toulouse : Les conditions d’achat d’un bien immobilier sont parfois plus important que le prix que vous allez proposer. Si deux offres au même prix sont en concurrence, alors ce sont les conditions non monétaires qui feront la différence.

Un client qui a déjà vendu son bien, qui a un apport conséquent ou qui n’a pas besoin de faire un crédit immobilier possédera ainsi des atouts face à la concurrence.

Au-delà du prix de vente, il vous faut convaincre le vendeur sur votre réelle capacité à porter la vente jusqu’au bout du processus.

Préparer une offre d’achat

Afin de préparer votre offre d’achat, assurez-vous d’obtenir le maximum d’informations sur le bien immobilier. Pour cela, appuyez-vous sur l’agent immobilier. Ce dernier vous donnera son avis sur la valeur du bien et la réalité du prix de vente affiché.

Connaître le temps de publication de l’annonce ainsi que le nombre d’offres d’achats réceptionnés sera aussi un excellent indicateur sur vos possibilités de négociation.

Définissez ensuite un prix d’achat, pas celui qui vous permettra de faire une bonne affaire, mais celui qui vous permettra d’acquérir le bien. Mettez-vous à la place du vendeur, afin de vous projeter sur sa réaction face à votre offre d’achat.

Une offre d’achat vous engage en tant qu’acheteur du bien à certaines conditions. Ces conditions ne pourront pas être modifiées par la suite sans rendre la vente caduque.

Comment faire une proposition d’achat ?

L’offre est une lettre que vous allez adresser au vendeur du bien, qui va formuler votre prix d’achat et les conditions d’achat.

À la réception de celle-ci, le vendeur pourra y répondre dans le délai que vous aurez indiqué, par une réponse positive ou négative. En cas de réponse négative, le vendeur pourra vous faire une contre proposition.

Afin que votre offre indique toutes les mentions importantes, voici ce qu’elle doit contenir :

  • L’offre de prix du bien immobilier
  • La date de votre offre
  • La durée de validité de l’offre d’achat (sans durée de validité votre offre est valide indéfiniment)
  • Le financement auquel vous allez avoir recours
  • Les conditions suspensives que vous souhaitez ajouter au contrat
  • Une description synthétique du bien immobilier
  • Votre signature

Si votre offre est acceptée par le vendeur, alors vous pouvez signer une promesse de vente, puis un acte de vente chez le notaire pour acquérir le bien.

maison-immobilier

Bon à savoir :

Une offre au prix n’est pas automatiquement acceptée par le vendeur. En effet, au-delà du prix d’achat, un vendeur doit accepter les conditions de la vente. C’est-à-dire votre financement et les conditions suspensives que vous souhaitez ajouter.

Conclusion

Une offre d’achat se prépare en amont afin de pouvoir réagir efficacement lors de la visite d’un bien immobilier qui vous correspond. De plus, elle doit contenir des mentions importantes afin de vous garantir un achat sans problème. Elle vous engage à signer un avant-contrat de vente et elle donc la première étape importante lorsque vous avez sélectionné le bien dont vous aller vous porter acquéreur.

Catégories : Immobilier

Tristan

Pris de passion par de nombreuses thématiques et notamment, l'énergie, les aides et le bricolage, j'ai souhaité mettre en valeur sur ce blog des thématiques qui m'intéressent et sont particulièrement utiles. J'essaye de publier régulièrement pour fournir des informations et mon point de vue sur les choses.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *