Devenir marchand de biens, c’est devenir un professionnel capable de gérer un projet de vente de biens immobiliers. Ce métier s’exerce dans des agences immobilières, des cabinets d’administration de biens ou des sociétés de gestion. Devenir marchand de biens, c’est devenir un intermédiaire immobilier, un vrai professionnel. Très logiquement, on peut dire que le métier de marchand de biens s’adresse surtout aux personnes physiques qui ont un projet immobilier. 

Que fait le marchand de biens ?

Le marchand de biens intervient dans la transaction immobilière. Il prend en charge des opérations d’achat, de vente et de location en immobilier d’entreprise, d’habitation, de résidence principale ou secondaire. Il peut s’occuper aussi des travaux de rénovation d’appartement ou de maison. 

La vente d’un bien immobilier exige un important réseau de compétences. Le marchand de biens possède une connaissance approfondie du marché local et sait gérer des situations où la négociation importante. Le marchand est donc un bon négociateur et doit également posséder un sens du contact et une bonne aptitude à la communication. Le négociateur immobilier a la charge de démarcher les acheteurs et de négocier les prix. 

La vente d’un bien immobilier nécessite de procéder à un examen minutieux du bien. C’est pourquoi il est préférable d’avoir des notions dans le domaine juridique. Une forte implication personnelle est également requise pour mener à bien les négociations et réussir la vente. Le marchand de biens intervient dans l’achat, la vente et la location d’appartements, de maisons, de terrains et de locaux professionnels. Il met en location des biens immobiliers, mais peut également se charger de la gestion locative.

Faut-il un diplôme pour devenir marchand de biens ? 

Les diplômes ne sont pas nécessaires pour exercer ce métier. Néanmoins, un diplôme d’expertise immobilière ou de gestion de patrimoine est apprécié. L’obtention d’un BTS ou d’un DUT en gestion et administration générale ou commerce (BTS AG, DUT GEA) est bien souvent requise pour exercer cette profession. Il est également envisageable de suivre une formation en courtage immobilier, en immobilier d’entreprise ou même en immobilier d’habitation. 

Quelle société pour marchand de biens ? 

Acquéreurs, loueurs, investisseurs ou simplement propriétaires de biens immobiliers, les marchands de biens se partagent entre plusieurs structures juridiques. Ils peuvent être : 

– des particuliers (solo, couple) ; – des sociétés (SA, SARL, SCI…) ; 

– des professionnels libéraux (avocats, comptables…).

Les marchands de biens ont un statut d’indépendants. Ils sont donc indépendants sur le plan juridique. Ils sont néanmoins soumis au respect des règles de déontologie et d’honorabilité imposées par la profession. Les marchands de biens doivent être obligatoirement inscrits au registre du commerce et des sociétés. Ils sont soumis également à une obligation de non-concurrence. Ils ne peuvent être ni agents immobiliers, ni syndics de copropriété. Cette activité peut également faire appel à un mandat de gestion. Une autre voie est également possible si vous possédez des compétences solides en gestion et administration de patrimoine. 

Certains marchands de biens se font rémunérer par leurs acquéreurs. Leur rémunération peut donc être composée de commissions. Néanmoins, les commissions ne représentent qu’une faible partie des honoraires. 

Les obligations du marchand de biens

Pour l’achat d’un bien immobilier, les marchands de biens sont soumis au régime de la copropriété. Ils sont responsables des travaux de réparation et d’entretien. S’il achète un appartement ou une maison dans une grande ville, il doit s’occuper des travaux de rénovation. 

Le marchand de biens doit être immatriculé au Registre du Commerce (RCS) et doit donc posséder une carte professionnelle. Il est tenu de tenir un carnet d’entretien de l’immeuble et il doit faire une déclaration fiscale. Il doit également s’occuper des déclarations fiscales liées à l’achat d’un bien immobilier. Il doit également prendre en charge les taxes locales : taxe foncière, taxe d’habitation et contribution économique territoriale.

C’est lui qui s’occupe des travaux d’entretien et des travaux de rénovation. Il doit également s’occuper des procédures d’urbanisme nécessaires. Avec toutes ces responsabilités, on peut se dire que cette l’activité de marchand de biens est donc relativement risquée. Mais comme toute profession, il y a des règles et il vous faudra une certaine connaissance du marché immobilier.

Alors, prêt à vous lancer en tant que marchand de biens ? C’est un bon moyen d’accélérer dans vos investissements en passant à une étape supérieure : la professionnalisation. Mais ce n’est pas sans risque, vous l’avez vu. À vous de bien estimer si ce projet est réalisable pour vous !

Catégories : Immobilier

Tristan

Pris de passion par de nombreuses thématiques et notamment, l'énergie, les aides et le bricolage, j'ai souhaité mettre en valeur sur ce blog des thématiques qui m'intéressent et sont particulièrement utiles. J'essaye de publier régulièrement pour fournir des informations et mon point de vue sur les choses.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *