Devenir gestionnaire en immobilier, c’est être un professionnel polyvalent capable de gérer, de A à Z, un portefeuille immobilier. Ce métier s’exerce en agence immobilière, en cabinet d’administration de biens ou sociétés de gestion. Être gestionnaire immobilier, c’est devenir un intermédiaire pour représenter les intérêts du propriétaire, qu’il s’agisse d’une personne physique ou morale. L’éventail des compétences à maîtriser est large en matière de copropriété et d’administration de biens. En effet, cela englobe les aspects juridiques, financiers, techniques et commerciaux.

Voici le guide pour devenir gestionnaire immobilier.

Que fait le gestionnaire immobilier ?

Les missions du gestionnaire immobilier sont multiples, qu’il soit gestionnaire locatif ou syndic.

Il assure la gestion financière de l’immeuble ou des lots confiés (calcul des provisions pour charges, budgets, recouvrement des loyers et charges). Son rôle est aussi de gérer les risques liés à l’immeuble (Souscription à une police d’assurance, déclaration et suivi des sinistres, gérer le contentieux en cas d’impayés…).

Le gestionnaire est l’interlocuteur consulté dans tous les aspects de la vie de l’immeuble, y compris dans la prévision et programmation de travaux d’entretien et d’amélioration. Cela implique de lancer des appels d’offres et sélectionner les entreprises pour la réalisation des travaux ou les contrats de maintenance.

Véritable intermédiaire du propriétaire, il défend ses intérêts auprès de multiples interlocuteurs externes (entreprises, assurances, administrations, entités juridiques…)

deux femmes masques blancs discutent carnet de notes ordinateur

Les compétences requises

Comme le gestionnaire immobilier a de nombreuses missions à assurer, ses compétences doivent être multiples pour garantir sa polyvalence.

Une parfaite connaissance juridique et fiscale, ainsi qu’une aisance des chiffres et de la comptabilité sera un atout majeur.

Comme il s’agit d’un métier relationnel, la maîtrise du droit immobilier et de la copropriété devra s’accompagner d’aisance relationnelle, de diplomatie et de la maîtrise des techniques commerciales.

La satisfaction du client étant le leitmotiv du métier de gestionnaire immobilier, une qualité fondamentale est la disponibilité et l’écoute du client, facteur clé de la résolution de potentiels conflits.

Le gestionnaire doit sans cesse jongler entre différents interlocuteurs et urgences à traiter notamment en cas de sinistres. Du sang froid et une capacité à gérer le stress sont des facteurs de réussite déterminants.

Les formations pour devenir gestionnaire immobilier

Plusieurs formations permettent d’accéder au métier de gestionnaire immobilier. Comme cette activité est très réglementée, le diplôme doit être reconnu par la branche de l’immobilier et être inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles.

Concrètement pour devenir gestionnaire immobilier, il faut disposer au minimum d’un bac +2, idéalement via le BTS Professions immobilières. Ce diplôme peut être réalisé en formation continue ou en alternance dans une entreprise, permettant d’engranger de l’expérience.

Certaines formations dispensées par l’EFAB (Ecole française de l’Administration de Biens) ou de l’ESPI (Ecole Supérieure des Professions Immobilières) permettent d’acquérir l’équivalent Bac+2, nécessaire au métier de gestionnaire immobilier.

Il est possible de poursuivre ses études en complétant sa formation par une licence Professionnelle, sur une année. Différentes spécialisations existent notamment pour se perfectionner dans les domaines du droit immobilier, de la promotion immobilière ou de la gestion spécifique au parc immobilier social.

Pour les plus aguerris, des formations en Master (Bac +5) permettent d’étoffer ses compétences en matière de management ou de montage d’opération.

Également, l’ICH est délivré sous forme de “cours du soir”, permettant à des professionnels en activité de compléter leur formation, par ce cursus référence dans le domaine immobilier.

agent immobilier travaille sur tablette dans maison en chantier

Détenir la carte professionnelle pour être gestionnaire immobilier à son compte

Après plusieurs années d’expérience, il peut être tentant de monter sa propre agence, ou de reprendre le portefeuille immobilier d’une agence existante.

La réglementation est stricte et conditionne l’exercice de l’activité à l’obtention de la carte professionnelle G pour la gestion locative.

La carte professionnelle délivrée par la CCI (Chambre de commerce et d’Industrie) est obligatoire pour exercer l’activité de gestionnaire immobilier.

Pour l’obtenir, il est nécessaire de justifier :

  • De son aptitude professionnelle : Par l’obtention des diplômes suite aux formations précédemment mentionnés.
  • De sa moralité : En justifiant de son absence d’incapacité ou interdiction d’exercer par la production d’un extrait de casier judiciaire.
  • D’une garantie financière : Souscrite auprès d’une banque, d’une compagnie d’assurances ou de la Caisse des Dépôts, celle-ci est nécessaire pour assurer les fonds détenus pour le compte de leurs clients.
  • D’une assurance Responsabilité Civile Professionnelle
  • D’une immatriculation au RCS, en produisant un extrait KBIS de moins d’un mois.

Vous souhaitez être accompagné par un professionnel de la gestion locative, pour qu’il reçoive et règle les appels de fonds au syndic ? Faites appel à click&rent !

Catégories : Immobilier

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.