Réputée pour son engagement social et environnemental, la Nouvelle-Zélande vient de s’engager à interdire de nombreux objets en plastique à usage unique afin de limiter sa production de déchets. Découvrez tout dans cet article !

Un pays réputé vert, mais qui pollue encore beaucoup

L’interdiction des plastiques, notamment des cotons-tiges, des emballages, des couverts, des pailles et des étiquettes de fruits, sera progressivement mise en œuvre à partir de l’année prochaine. Les néozélandais devront dire adieu au plastique (sacs, oreillettes, cuillères et pailles) alors que le gouvernement tente de faire correspondre la réalité du pays à sa réputation écoresponsable.

La Nouvelle-Zélande, qui figure actuellement parmi les dix premiers producteurs mondiaux de déchets mis en décharge par habitant, a annoncé qu’elle allait interdire une série de plastiques à usage unique, notamment les cotons-tiges, les sacs, les couverts, les assiettes et les bols, les pailles et les étiquettes de fruits.

« Tous les jours, les néozélandais jettent en moyenne 159 grammes de déchets plastiques par personne, faisant de nous l’un des plus gros pollueurs du monde », déclare le Ministre de l’Environnement, David Parker.

Les interdictions, qui se feront par phase entre 2022 et 2025, devraient « assurer que nous vivions à la hauteur de notre réputation verte et propre », dit-il. Les politiques estiment que cette nouvelle politique permettra de retirer plus de milliards de déchets plastiques à usage unique des décharges et de l’environnement du pays par an.

Nouvelle-zelande-interdiction-plastique-usage-unique

Des mesures prises dans la continuité de celles de 2019

La Nouvelle-Zélande a déjà interdit la majorité des sacs plastiques à usage unique en 2019, mais les changements incluront les emballages de produits, ainsi qu’un ensemble d’autres éléments. Ces étapes sont les mêmes que des interdictions similaires à l’étranger. L’interdiction des sacs en plastique est désormais courante dans le monde entier, et le Royaume-Uni a introduit une interdiction des pailles, touillettes et cotons-tiges en plastique en 2020. L’UE a voté en faveur de l’introduction d’une interdiction similaire cette année. Dans certains pays, Covid-19 a bloqué les progrès réalisés dans le domaine du plastique – un certain nombre d’États américains sont revenus sur leurs interdictions des sacs en plastique et ont arrêté toute nouvelle législation visant à limiter les produits en plastique alors que la pandémie atteignait son paroxysme. Des groupes environnementaux ont également signalé que d’énormes quantités de « déchets Covid » – notamment des gants en plastique, des flacons de désinfectant pour les mains et des masques chirurgicaux – encombrent les océans.

Nouvelle-zelande-interdiction-plastique-usage-unique déchets

Quelles sont les futures mesures auxquelles s’attendre ?

Les nouvelles interdictions constituent une étape importante, mais elles ne concernent toujours pas les plus grands producteurs de déchets plastiques en Nouvelle-Zélande, a déclaré le professeur adjoint Terri-Ann Berry, directrice du Centre de recherche sur les solutions environnementales d’Unitec. Selon elle, s’il est essentiel d’attirer l’attention du public sur les déchets ménagers, « il est très facile d’oublier que certains de nos secteurs plus commerciaux sont également de gros utilisateurs de plastique ». La construction et la démolition, par exemple, représentent jusqu’à 50 % des déchets mis en décharge en Nouvelle-Zélande.

Le gouvernement de la Nouvelle-Zélande a aussi en ligne de mire les tasses à café et les lingettes mouillées, mais Parker a annoncé que du travail restait nécessaire pour proposer de nouvelles alternatives, et que le gouvernement devrait annoncer les prochaines étapes pour ces éléments l’année prochaine. Le gouvernement a aussi annoncé un fond pour les entreprises travaillant sur la recherche d’alternatives au plastique à usage unique.

Catégories : Écologie

Tristan

Pris de passion par de nombreuses thématiques et notamment, l'énergie, les aides et le bricolage, j'ai souhaité mettre en valeur sur ce blog des thématiques qui m'intéressent et sont particulièrement utiles. J'essaye de publier régulièrement pour fournir des informations et mon point de vue sur les choses.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *