Les émissions de particules fines de carbone provoquent près de 8% des décès dans les zones fortement polluées. Avec pour objectif de les réduire de 50%, la France a déjà interdit les chauffages de terrasse extérieure pour les restaurateurs et pousse désormais les ménages à adopter de nouveaux chauffages plus respectueux de l’environnement. Nos explications dans cet article.

Le chauffage au bois est-il écologique ?

Si le bois est un combustible neutre en carbone et renouvelable, il peut néanmoins causer des émissions de particules fines s’il n’est pas brûlé “dans de bonnes conditions”, explique la Ministre de la Transition Écologique Barbara Pompili. En France, les chauffages au bois domestiques sont “la source numéro 1 d’émissions de particules fines ». En 2018, ces cellules cancérigènes étaient responsables à l’échelle nationale de 43% des particules de 2.5 micromètres de diamètre et de 50% des particules d’1 micromètre de diamètre.

chauffages bois écologiques subventions terrasse

Le chauffage au bois est-il dangereux pour la santé ?

Dans les régions où les chauffages au bois sont souvent utilisés, notamment comme la Vallée de l’Arve en Haute-Savoie, 70% des particules fines sont émis par les chauffages au bois en hiver. Or, des données de Santé Publique France (SPF) de 2017 montrent que la pollution de l’air provoque 8% des décès annuels dans la région. En effet, l’exposition quotidienne aux particules fines peut “mener au développement de maladies chroniques cardiovasculaires, respiratoires et neurologiques, ainsi que des cancers.”

Le plan vise l’amélioration des chauffages, du combustible et des labels

Les députés se sont engagés à réduire de moitié les émissions de particules fines d’ici 2030 dans les zones les plus polluées de France. Mais comment comptent-ils procéder pour atteindre cet objectif ambitieux ?

Des subventions pour inciter les ménages à la rénovation énergétique

Quand il s’agit de la quantité de particules émises, le chauffage en lui-même, le combustible ainsi que leur fréquence d’utilisation jouent tous un rôle déterminant. De ce fait, le plan du gouvernement inclut également des aides à la rénovation, une amélioration des labels et le développement de l’utilisation des combustibles de haute qualité. Depuis 2015, 600 000 chauffages au bois ont été remplacés en France grâce aux aides de l’ADEME (Agence de la Transition Écologique).

Pour aider les propriétaires à savoir lorsqu’il est nécessaire de remplacer leur système de chauffage, une évaluation des chauffages est également prévue. Les chauffages seront évalués pour leur état actuel de réparation dans le cadre des nouvelles règles du diagnostic de performance énergétique (DPE). Les DPE sont menés afin d’évaluer la quantité d’énergie consommée par les ménages et immeubles, souvent au moment de leur mise en vente ou en location. Des aides financières et bourses de rénovation se développent également pour les personnes qui souhaitent installer des chauffages au bois qui utilisent des granulés de bois, plus écologiques que ceux utilisant des bûches.

Une amélioration des labels et des combustibles

Les labels Flamme Verte, qui montrent à quel point les chauffages sont respectueux de l’environnement, seront aussi améliorés. Serge Collet, chercheur à l’Ineris, l’organisme d’évaluation des risques environnementaux, a déclaré que l’un des problèmes des labels résidait dans leur processus de test. “Les tests du label Flamme Verte ne reflètent pas l’utilisation que font les particuliers du chauffage. Ils sont faits dans des conditions de référence qui sont relativement éloignés de la vie réelle”. Le gouvernement veut également améliorer les labels du bois afin d’aider les consommateurs à choisir “des combustibles de qualité avec de faibles taux d’humidité et provenant de forêts gérées durablement”. 

chauffages bois écologiques subventions cheminée

Des améliorations nécessaires sur le marché du bois et des granulés

En France, seules 20% des bûches vendues comme combustibles sont achetées sur des marchés officiels, ce qui signifie qu’elles sont achetées en supermarché et dans les magasins à des prix fixés. Le reste est vendu et marchandé informellement, entre voisins par exemple. 

Alors que le gouvernement espère augmenter de 40% les ventes sur les marchés officiels, les experts recommandent également d’utiliser dans la mesure du possible des granulés au lieu des bûches. Julien Ducrotois, spécialiste dans le chauffage au bois à Ageden, annonce que “si le chauffage est conforme aux régulations, les granulés de bois peuvent aider à l’optimisation de ses performances […] A mesure que l’industrie des granulés de bois sera généralisée, nous verrons de moins en moins des granulés de bois de mauvaise qualité. [Pendant ce temps], l’industrie du bois est beaucoup moins structurée. Les acteurs de ce marché sont tout le temps préoccupés par la quantité d’humidité qui se trouve dans le bois. Si le taux d’humidité dépasse les 25%, il y a une forte hausse des émissions polluantes [quand le bois est brûlé]. »

Catégories : AidesÉcologie

Tristan

Pris de passion par de nombreuses thématiques et notamment, l'énergie, les aides et le bricolage, j'ai souhaité mettre en valeur sur ce blog des thématiques qui m'intéressent et sont particulièrement utiles. J'essaye de publier régulièrement pour fournir des informations et mon point de vue sur les choses.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *