Souvenez-vous, cette mesure a été votée en juillet dernier (2020). Cependant, alors que l’automne est bien arrivé en France, on peut toujours apercevoir sur les terrasses des cafés ces braseros et autres radiateurs propulsant de la chaleur sur des terrasses ouvertes. Ceci parce que la loi n’est pas censé entrer en vigueur avant … l’hiver 2021. Retour sur ce qu’elle prévoit. 

braseros pour un chauffage en terrasse extérieure

Une “aberration écologique”

Barbara Pompili a annoncé que les chauffages sur les terrasses ouvertes étaient une “aberration écologique”, mais que la mesure n’entrera en vigueur qu’à la fin de l’hiver prochain. Ce sera l’une des premières mesures écologiques à s’inspirer de la Convention Citoyenne sur le Climat, qui a eu lieu au début de cette année.

Mme Pompili a déclaré que les chauffages extérieurs créent « une surconsommation d’énergie totalement injustifiable ». Elle a ajouté : « On ne peut pas climatiser la rue en plein été quand il fait 30°C dehors, ni chauffer les terrasses en plein hiver, pour le simple plaisir de rester au chaud en buvant son café sur la terrasse ».

La ministre a déclaré que les mesures seraient appliquées dès l’hiver prochain, pour tenir compte des difficultés que les restaurateurs ont rencontrées en raison de la crise du Covid-19 déjà cette année.

Elle a ajouté : « Nous allons leur permettre de se préparer, et nous rendrons ces mesures obligatoires à la fin de l’hiver prochain ».

Des interdictions locales déjà en place

Ce n’est pas la première fois que des politiciens demandent l’interdiction des chauffages extérieurs pour des raisons écologiques. En janvier, le maire de Rennes les a interdits localement, les jugeant trop polluants. D’autres villes plus petites, comme Thonon-les-Bains (Haute-Savoie, Auvergne-Rhône-Alpes), l’ont également fait.

Terrasse extérieure chauffée avec une radiateur externe

Selon les chiffres de Carbone 4, une société de conseil en matière de faibles émissions de carbone, quatre chauffages extérieurs au gaz fonctionnant à plein régime pendant huit heures produisent l’équivalent des émissions de carbone d’une voiture moyenne parcourant une distance de 350 km.

Jacques Boutault, maire du deuxième arrondissement de Paris, a déjà plaidé en faveur d’une interdiction similaire dans la capitale, mais la maire de la ville, Anne Hidalgo, a jusqu’à présent évité une interdiction totale, craignant que cela n’ait un effet négatif sur les entreprises.

Selon les groupes français de restauration, plus de 75 % des restaurants et cafés de Paris disposent d’une terrasse chauffée.

D’autres mesures écologiques

Mme Pompili a également présenté une liste des autres mesures écologiques qui seront discutées début 2021.

Ces mesures devraient inclure :

  • Une élimination progressive et planifiée des chauffages au fioul et au charbon de bois, et l’interdiction de leur nouvelle installation. 
  • Les locataires seront autorisés à exiger des propriétaires de biens à forte consommation d’énergie (plus de 500 kWh par m2 et par an) qu’ils apportent des modifications, ou qu’ils cessent de payer leurs factures d’énergie entre-temps
  • Deux nouveaux parcs naturels régionaux, du Mont Ventoux (Vaucluse) à la baie de Somme-Picardie, et une réserve nationale dans la forêt de la Robertsau en Alsace. Cela fait partie de l’objectif de la France de faire de 30 % de sa surface terrestre une zone protégée.
Catégories : Écologie

Tristan

Pris de passion par de nombreuses thématiques et notamment, l'énergie, les aides et le bricolage, j'ai souhaité mettre en valeur sur ce blog des thématiques qui m'intéressent et sont particulièrement utiles. J'essaye de publier régulièrement pour fournir des informations et mon point de vue sur les choses.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *